La revue norvégienne Bât Magasinet compare Autorouting Dock-to-Dock avec d’autres systèmes.

La revue norvégienne Bât Magasinet compare Autorouting Dock-to-Dock avec d’autres systèmes.

La revue norvégienne Bât Magasinet a publié sur son numéro d’ Août dernier un article, rédigé par Ate Knutsen, dans lequel celui-ci compare et teste la fonction de route automatique des 3 plus importants fournisseurs de cartographie électronique pour la plaisance :  Navionics, C-Map et Garmin.

Les essais ont eu lieu en mer du Nord sur des instruments Raymarine et Simrad pour ‘’Autorouting Dock-to-Dock ‘’ de Navionics et ‘’Easy Routing’’ de C-Map et sur un instrument Garmin pour la fonction ‘’Auto Guidance’’ des cartes BlueChart.

Sur les 3 tests effectués, Navionics a été considérée comme la plus fiable et fonctionnelle. Garmin est à l’opposé de l’échelle en ce qui concerne la fiabilité et C-Map se place entre les 2 car les routes ne présentaient aucune logique.

Test : Bouées et chenaux de navigation

Les résultats de ces tests montrent que Navionics est la seule à prendre en considération les chenaux de navigation et les bouées en maintenant une distance de sécurité de la côte et des hauts fonds. La fonction peut donc être utilisée pour planifier une route. Ni Garmin ni C-Map ne prennent en compte les bouées et chenaux de navigation.

Test : qualité/sécurité de la route

Dans ce test, aucune zone dangereuse n’est apparue sur la route tracée par Autorouting Dock-to-Dock. Par contre les autres programmes proposaient des routes potentiellement dangereuses, proches de hauts fonds et du mauvais coté des bouées.

Test : route proche de la côte

Autorouting Dock-to-Dock de Navionics a dépassée de loin les autres systèmes en créant une route proche de la côte à travers les passages étroits et les nombreuses iles de l’archipel. Les routes de Garmin et C-Map été en haute mer. Traduction.

Dans tous les cas, n’oubliez jamais qu’une route calculée automatiquement avec Autorouting, ne remplace pas les procédures normales à suivre pour naviguer en toute sécurité et qu’elle ne doit pas être utilisée comme seule source de référence.

Lire l’article complet qui a été rédigé en norvégien et traduit par Navionics : “RUTER KAN ROTE DET TIL” (ROUTES CAN MESS IT UP)Traduction.